Pour toutes vos demandes, contactez nous au 03 20 72 02 92

Filtres Généraux
Rechercher dans les titres
Rechercher dans contenus
Rechercher dans les extraits
Filtrer par Catégories
Tout sélectionner
Actualité
Actualité PG
actupro
Aides
Couverture
Documentation technique
Evènement GRET
Evènement national
Evènement régional
Evènements
eventpro
Fluides frigorigènes
Génie climatique
Génie électrique
Infos réglementation
Infos technique
Non classé
Numérique Domotique
Organisation
reglementaire
Réglementaires
Soudage
www.gret5962.org/infos-technique/toitures-avec-etancheite-la-fixation-a-la-charpente-des-elements-porteurs-en-toles-dacier-nervurees

Infos technique du GRET

TOITURES AVEC ÉTANCHÉITÉ : La fixation à la charpente des éléments porteurs en tôles d’acier nervurées

Le liaisonnement des TAN à l’ossature participe à la résistance de la toiture aux effets du vent, en partie courante comme en périphérie. Selon les caractéristiques du bâtiment, la nature, la densité et l’implantation des fixations varient.

Les éléments porteurs en tôles d’acier nervurées (TAN) sont visés par deux référentiels, selon les dimensions de l’ouverture haute de nervure (Ohn). Si l’Ohn est inférieure ou égale à 70 mm, ils sont assujettis au NF DTU 43.3 . Si elle est supérieure à 70 mm, il faut alors se reporter au cahier du CSTB n°3537 de décembre 2005* «Panneaux isolants non porteurs supports d’étanchéité mis en œuvre sur éléments porteurs en tôles d’acier nervurées dont l’ouverture haute de nervure est supérieure à 70 mm “· En terme de mise en place, dans tous les cas, « il n’y a pas de sens privilégié de pose des tôles d’acier nervurées par rapport à la pente.

Toutefois, la pose dans le sens de la pente évite d’éventuelles stagnations d’eau dans les nervures lors de la

mise en oeuvre, rappelle le NF DTU. Le recouvrement transversal des TAN de 50 mm minimum est réalisé sur la largeur de l’appui.

Le recouvrement latéral se fait, quant à lui, par l’emboîtement et la couture des tôles entre elles tous les 1m environ.

 

 

CHOIX DES FIXATIONS

Les caractéristiques des fixations sont définies dans le chapitre 5 du NF DTU 43.3 partie 1-2 Critères généraux de choix des matériaux.

Les TAN sont fixées à la charpente par des vis autotaraudeuses ou autoperceuses lorsque la charpente est en acier, en béton armé ou précontraint avec insert en acier. À noter que les clous à scellement visés dans le NF DTU ne disposent plus à ce jour, d’Avis technique en cours de validité. Dans les cas de charpente en bois, des vis autoperceuses à bois ou des tires fonds à visser seront retenus. Dans tous les cas, ils auront été protégés contre la corrosion selon l’hygrométrie

des locaux sous-jacents.

Leur densité dépend avant tout de leur résistance caractéristique (Re), définie dans la norme NF P30-314: supérieure à 600 daN ou comprise entre 300 et 600 daN. Ces informations sont fournies par les fabricants. Cette densité dépend également de la zone de vent** et du site, du bâtiment (ouvert ou fermé, hauteur), de la présence ou non d’une protection lourde et de la forme des versants (plans ou courbes). Le NF DTU 43.3 partie 1-1 précise dans un tableau 1 dédié aux fixations avec Rc ³ 600 daN, le nombre de fixations nécessaires en fonction de ces critères et de leur implantation sur la toiture (parties courantes ou pourtours et ouvrages particuliers) .

Ainsi, par exemple, sur un bâtiment fermé dont la hauteur de la toiture est ³ 20 rn, construit sur une zone de vent de 1 à 4 – site normal, avec un revêtement d’étanchéité autoprotégé, on positionnera une fixation toutes les deux nervures sur chaque appui en partie courante et une fixation toutes les nervures sur chaque appui sur les pourtours et les ouvrages particuliers (voir schéma 3). Dans ce cas, le NF DTU ajoute qu’ « au pourtour de la toiture, la fixation doit se faire à toutes les nervures sur les deux derniers appuis et sur une distance de 2 m environ dans l’autre sens. Au droit des ouvrages particuliers, la fixation doit se faire sur toutes les nervures sur le dernier appui, (voir schéma 3). Moins résistantes, les fixations avec une Rc comprise’ entre 300 et 600 daN, présenteront une densité plus importante (Cf. tableau 2 du NF DTU 43.3 partie 1-1). Enfin, les fixations de couture justifieront d’une résistance caractéristique à l’arrachement supérieure ou égale à 100 daN selon l’essai défini par la norme NF P30-314.

 

OHN > 70 MM

Le cahier du CSTB n°3537 de décembre 2005 précise que dans les cas où les TAN présentent des Ohn > 70 mm, « il est mis en œuvre au moins une fixation par nervure et par appui, avec une plaquette de répartition conforme au tableau 7 du NF DTU 43.3 P 1-2, en plus des éventuelles collerettes incorporées ». Les fixations sans plaquette de répartition ne sont possibles que si la fiche technique de la TAN le permet.

La vérification de la résistance des fixations est effectuée à partir des dépressions de vent en partie courante et en rives. La règle de calcul applicable intègre, entre autres, la résistance caractéristique

Pk de l’assemblage (élément porteur + tôle + fixation) en daN.

Les fixations de couture sont espacées de 0, 75 m.

 

(Source : Etanchéité Info – N°59 – octobre 2018)

Le GRET
error

Faites connaître le GRET !

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram