Pour toutes vos demandes, contactez nous au 03 20 72 02 92

Filtres Généraux
Rechercher dans les titres
Rechercher dans contenus
Rechercher dans les extraits
Filtrer par Catégories
Tout sélectionner
Actualité
Actualité PG
actupro
Aides
Couverture
Documentation technique
Evènement GRET
Evènement national
Evènement régional
Evènements
eventpro
Fluides frigorigènes
Génie climatique
Génie électrique
Infos réglementation
Infos technique
Non classé
Numérique Domotique
Organisation
reglementaire
Réglementaires
Soudage

Actualité du GRET

MaPrimeRénov’ : découvrez les montants 2022 pour les foyers fermés et les inserts à bois

Le ministère de la Transition écologique a détaillé auprès de Batiactu l’évolution, en 2022, des montants de MaPrimeRénov’ pour l’installation de foyers fermés et d’inserts à bois.

Parmi les annonces effectuées ce 21 octobre 2021 au sujet de la politique générale de rénovation énergétique, le gouvernement a notamment annoncé l’augmentation des forfaits MaPrimeRénov’ pour les inserts à bois et les foyers fermés. Le ministère de la Transition écologique a détaillé auprès de Batiactu quels seront les nouveaux montants de primes qui entreront en vigueur en 2022. Les forfaits en vigueur en 2021 étaient les suivants : 2.000 euros pour les ménages très modestes, 1.200 euros pour les modestes, 600 euros pour les intermédiaires. Ils passeront en 2022 à 2.500 euros, 1.500 euros et 800 euros, nous informe le gouvernement. “Cette mesure se justifie pleinement au titre de l’amélioration de la qualité de l’air, en particulier dans les zones touchée par des pics d’émissions de particules fines”, ajoutent les pouvoirs publics.

Une “mesure réellement nécessaire”, Aymeric de Galembert (Syndicat des énergies renouvelables)

Le Syndicat des énergies renouvelables (Ser), contacté par Batiactu, réagit à l’annonce des pouvoirs publics concernant MaPrimeRénov’ :

“Le Ser se félicite de cette annonce d’augmenter la prime sur les foyers fermés et insert à bois qui semble aller dans le bon sens. Nous n’avons pas eu de détails complémentaires de la part du ministère, toutefois si cela correspond à la demande faite par la profession ce serait une très bonne nouvelle. En effet, le Ser demande depuis un peu moins de deux ans le réalignement de la prime des foyers fermés et inserts sur leur homologues poêles qu’ils soient à bûches ou granulés. Les poêles et les inserts sont soumis aux même exigences de performance énergétique et environnementale que ce soit dans le label Flamme Verte ou dans le règlement européen relatif à l’écoconception. Or les foyers fermés et inserts sont majoritairement utilisés en rénovation pour le remplacement d’une cheminée ouverte qui est source dans la majorité des cas d’une mauvaise combustion entrainant un faible rendement énergétique et de fortes émissions de poussières dans les fumées.”

Aymeric de Galembert, co-président de la commission bois domestique au Ser, commente pour sa part : “S’il s’agit du rééquilibrage demandé par la profession c’est une mesure réellement nécessaire et en cohérence avec le plan d’action du ministère pour encourager le chauffage au bois performant tout en améliorant la qualité de l’air ambiant.”

Le ministère a lancé, en juillet 2021, un plan destiné à diminuer l’impact environnemental de ce type de chauffage. On y retrouve deux axes principaux, dont le premier vise au remplacement de 600.000 équipements peu performants d’ici à 2025, grâce à la politique d’aides financières à la rénovation. Le second concerne la promotion d’un combustible de qualité. Elle passera par la mise en place d’un label unique national dans les mois à venir. Particuliers comme professionnels auront ainsi accès à une référence claire reconnue par l’État, qui encadrera la vente de bois sur le marché formel en veillant à son taux d’humidité minimal.

(Source : Batiactu.com)

actionclactionfp
Pièces jointes
Le GRET